Interview #9 : les conseils de Jean Riondet pour poser ses premières ruches

JJean Riondet - installer un premier rucherean Riondet à commencé l’apiculture il y a 55 ans. Il avait alors 13 ans. Il n’a jamais été professionnel, mais est formateur depuis de nombreuses années. Il a publié ses cours d’apiculture sous forme de livre dès 1995  : Un rucher dans mon jardin. Puis il a écrit l’apiculture mois par mois. Ensuite,  Le Rucher durable, et vient de sortir Installer un premier rucher, destiné spécifiquement aux débutants.

Avec quelle ruche débuter

Jean Riondet à pratiqué de nombreux types de ruches :

  • Ruche Layens : une ruche à développement horizontal. Il la trouve très facile à conduire pour un débutant (pas de pose de hausse, …) mais un peu plus délicate pour la récolte car il faut chasser les abeilles des rayons de miel sans trop enfumer, sinon le miel prendra un goût de fumée.
  • Ruche Dadant : la plus courante en France et donc pratique pour démarrer car elle offre une grande facilité pour trouver du matériel, et des essaims sur cadre pour commencer.
  • Ruche Warré : Il a commencé à l’utiliser parce que ses stagiaires voulaient aussi connaitre la conduite de ce type de ruche. Il la trouve sensible à l’essaimage et difficile à traiter efficacement contre le varroa et trop petites pour les races prolifiques actuelles. Il les utilise comme nucléi d’élevage de reines (2 reines par élément).
  • Ruche Voirnot : il la trouve très polyvalente, moins sensible à l’essaimage que la Warré, et plus facile à traiter contre le varroa. A recommander pour ceux qui veulent faire de la conduite des ruches en divisibles.

Et pour commencer il conseil de démarrer directement avec 3 ruches car sur les 3,

« Il y en a une ruche qui marche, une qui merde, et une en remérage »

trois ruches en couleur apiculture abeilles

Les deux points les plus importants à surveiller quand on débute, c’est le varroa et le nourrissement

  • Le varroa, car c’est un prédateur très fort. Jean Riondet conseil à tous les débutants d’apprendre en traitant à l’apivar. Et pour ceux qui veulent utiliser des traitements alternatifs (acide, etc) de ne le faire que quand ils maîtrisent leurs ruches et les varroas.
  • Nourrir : 4 moments avec 4 aliments
    1. À l’automne, au sirop pour remplir les réserves d’hiver
    2. L’hiver au candi, en cas de disette,
    3. Fin d’hiver (à partir de mi- janvier, à la reprise de la ponte) : candi protéinés. Il ajoute de la levure de bière à sa recette de candi.
    4. Sirop protéinée : à la suite du candi proteiné, si l’on veut stimuler la ponte. Attention, un litre apporté en une seule fois n’aura pas du tout le même effet que s’il est donné en 4 fois. En effet 4 apports de  250 millilitres entraineront une stimulation très forte.

Pour améliorer ses pratiques apicole

On peut prendre des notes, faire des fiches, noter sur le toit des ruches, en fonction d’objectifs différents. S’il s’agit juste de bien connaître ses colonies on se contentera de noter les dates d’intervention, la quantité de couvain et de récolte. Dans le cadre d’expérimentation, ou de stimulation, il faudra être plus précis et complet. Évidemment, on peut aussi lire les livres qu’il a écrit. Pour les choisir, voici ses conseils

 

Un grand merci à Jean Riondet, pour cette interview, et les conseils qu’il partage, ainsi que pour toutes ses connaissances qu’il met à notre dispositions via les livres qu’il publie. Et merci à vous tous qui m’avez lu jusqu’au bout :-)  Vous pouvez partager cet article en cliquant sur les boutons ci-dessous.

Crédit photo : Bulbocode909

2 commentaires dans “Interview #9 : les conseils de Jean Riondet pour poser ses premières ruches

  1. Bonjour,
    L’apiculture mois par mois est mon livre de référence aussi.
    Je l’utilise très régulièrement .

  2. bonjour
    Je n’est pas encore tout lu mais les reportages sont intéressant et permettre de faire un petit tour d horizon dans le monde des bergers des abeilles.
    Bonne continuation dans votre aventure apicole et journalistique.
    Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *